* Connexion  * FAQ    * Rechercher   * Membres



Nom d’utilisateur:
Mot de passe:

Remember





Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Voilà.. J’écris un livre et j'ai besoin d'avis :$..
Nouveau messagePublié: 17 Oct 2014, 23:37 
Hors-ligne

Inscrit le: 17 Oct 2014, 21:44
Messages: 1
Âge: 17
C'est juste le premier chapitre.. J'ai la suite mais j'ose pas vraiment la mettre.. :3 J'ai besoin d'avis de gens que je ne connais pas :') Merci de bien vouloir m'aider !

« On a deux vies. La deuxième commence le jour où on réalise qu'on en a juste une. » . .
Confucius
Un
Tous les ans c'est toujours la même chose. Chaque année la rentrée me met dans tous mes états, je stresse incroyablement, j'ai l'impression que des millions de papillons se déplacent au ralenti dans mon ventre et mon cœur menace de sortir de ma cage thoracique. Et pourtant je sais, je ne devrais pas stresser... Dans notre petit village perdu au milieu du monde, rien ne se passe : toujours les mêmes élèves qui ont les mêmes profs, les mêmes classes et plus encore, toujours les mêmes familles dans les mêmes maisons. Personne ne peut venir dans notre village mais personne n'en sort jamais non plus.Ou presque. Toujours le même temps : ces nuages gris qui, comme s'ils attendaient quelque chose, ne se décident pas à laisser tomber une seule goûte de pluie afin que les enfants puissent jouer sous la pluie comme moi lorsque j’étais petite... avant cette stupide guerre... Notre village fait partie des huit Villages Sans Noms, ceux qui ne font partie d'aucune carte du globe, ceux qui pour les autres ne sont qu'une légendé, une légende d'ailleurs qui fut interdite avant la guerre, papa et maman disaient que ''Ceux d'En Haut '' (Le Gouvernement, un groupe de personnes riches et mal intentionnée qui ont pris le pouvoirs des Villages Sans Noms de force) veulent nous garder secrets, que nous devons rester cachés... Petite je ne comprenais pas, j’étais inconsciente et j'aurais aimer le rester encore aujourd'hui... je n'ai jamais voulus comprendre...
Seulement peu de gens savent pourquoi le gouvernement nous fait ça et si par malheur, il leur arrivait de dévoiler ces informations a des amis en qui ils avaient confiance ou même un membre de leur famille et qu'ils les trahissaient en allant révéler les informations au gouvernement pour une récompense (souvent de la nourriture ou de l'argent) on coupait la langue au malheureux en public et l'on avertissait le dernier que s'il imitais le premier un sort plus horrible lui serait accordé. Mes parents et tous les autres me disaient aussi : «- Amy, ne fais rien sans que Ceux d'En Haut ne te le demandent, tu ne sais pas de quoi ils sont vraiment capables, écoute les toujours sans faire d'histoire, quoi qu'il arrive incline toi, ne les regardent pas dans les yeux ... » et j'en passe et des meilleures. Nous somme des oiseau en cage des..soumis,esclaves, on nous traite comme des fourmis que le Gouvernement peut piétiner a sa guise, comme il l'entend et ils ne manquent jamais une occasion de nous le rappeler. Ça me met dans une rage folle, tout est interdit, même les langues, aujourd'hui le monde entier ne parle qu'une seule langue, mais avant... Il y a très longtemps, chaque pays avaient leurs propres langues et chacun des huit Villages Sans Noms avaient un nom. Maintenant Ceux d'En Haut ont décidé de nous attribuer des couleurs comme signe de reconnaissance, ils ont pris un drap blanc qu'ils ont plongé dans un pot de peinture géant, ensuite ils l'ont accroché au toit de la ''Mairie'', même si a vrai dire ce n'est pas une mairie, il n'y a pas de Maire, personne ne travaille dans ce bâtiment là, c'est seulement là ou sont déposés les papiers et affaires des personnes enrôlées pour partir a l'armée. Mais tout le monde se plait à l’appeler la mairie pour nous aider a imaginer que nous sommes un village comme les autres, pour se redonner le courage de continuer cette vie. Notre couleur c'est le vert,il y a aussi le rouge, le violet, le bleu, le marron, l'orange, le blanc et le noir. La guerre dure maintenant depuis 12 ans, elle m'a prit mon père a l'age de 5 ans et ma mère a celui de 11 ans. Les ''chiens'' du Gouvernement viennent chaque année dans nos maisons et emportent chaque fois une personne majeure apte a se battre et a faire la guerre. Ils n'emportent toujours qu'une seule personne et font croire au enfants que ce qu'ils font est bien, qu'ils sont tellement gentil qu'ils ne leurs enlèvent qu'un seul de leurs parents.
Bien sur deux ou trois années suivantes ils reviennent et terminent le travail. C'est un spectacle horrible à voir : Des familles entières qui pleurent le départ d'un père,d'un frère ou même d'une mère, les femmes lâchent des cris déchirants, les enfants s'accrochent aux bras de leurs parents, les voisins viennent tout de même aider et séparent les parents de leurs enfants. Chaque fois que tout ça se passe, le temps semble s'arrêter, les fleurs ternissent, les nuages déjà gris semblent êtres encore plus gris, même les animaux doivent ressentir le désespoir qui émane de nous, alors ils mordent et grognent. Le Gouvernement est sans pitié et exécute toutes les personnes qui montrent qu'elles ne pensent pas comme eux. Cette guerre oppose les huit Villages Sans Noms quatre contre quatre : Les verts, les blancs, les noirs et les bleus contre les marrons, les oranges, les violets et les rouges. D’après les informations chaque villages a un chef d'armée, une personne pour mener la guerre, quelqu'un de puissant qui mèneras le jeu afin de gagner jusqu’à sa mort, il est partout même sur le champ de bataille, il est plus puissant que les puissants. Seule l'armée connait son identité et même sa famille n'est pas au courant de son grade.
Il m'est arrivé tellement de fois de rêver d’être cette personne, pour venger mes parents et pour réussir là ou ils ont échoués. C'est pour cette raison que je me suis entraînée sans relâche, plus que quiconque, moi et Harry, nous nous sommes entraînés jusqu’à l’épuisement. Nous le fessions déjà avant que mes parents soient partis ... Mais leur départ m'a fait prendre conscience de ma volonté et n'a fait que m'endurcir dans ma rage de vaincre. Le jour ou l'armée m'a envoyée la veste en cuir de mon père et le collier de ma mère ( un pendentif en croix avec à l’intérieur la première et dernière photos de famille que l'on avait jamais prise ensembles.) avec toutes leurs ''condoléances'', nous étions tous les deux, je mis bien plus de temps a comprendre que lui qui me serrait déjà dans ses bras qui se refermaient sur moi et me réchauffaient avec tendresse. La réalité ne mis pas plus de temps avant de se montrer et de me frapper au visage. Je venais a peine de réaliser ce que voulait dire ce petit bout de papier avec un seul mot écrit : «Désolé... »

Harry me murmurait a l'oreille :
-« t’inquiète pas, ça vas aller. » Je ne sais pas combien de fois il a bien pus me dire ça, mais ça devait faire au moins une bonne quinzaine de fois. Nous sommes restés comme ça, immobiles, pour moi le temps durait une éternité, je ne voulait pas comprendre ce qui m'arrivait. Je ne savais pas s'il fallait en rire ou en pleurer même être dans une colère folle,crier ou simplement être triste et passer à autre chose un peu plus tard. Alors je décidais de m'abandonner dans ses bras et de pleurer en silence contre lui, ses bras me réchauffaient et m'emplissaient d'un calme que je n'avais encore jamais connus...
J'avais l'impression d'être tombée du haut d'un immeuble de dix étages et que des éléphants avaient décidés de venir faire des claquettes dans ma tête.
Âpres ça, je n'ai plus jamais pleuré de toute ma vie, du moins du haut de mes dix sept ans.
Et puis j'ai décidé de devenir plus forte, je me suis entraînée bien plus qu'avant,je faisais des marathons digne d'une participante aux Jeux Olympiques, je passais tout mon temps libre a exercer la pratique des ''armes'' même si je ne pouvait m'entraîner qu'au lancer de couteau ou a utiliser un bâton en guise d'épée, je chassais aussi comme je vivais seule...
Comme ça, je suis devenue plus forte, quelque chose dans mon regard avais changé, une lueur de vengeance, qui s'est rapidement transformée en soif, une soif avide de vengeance. A tel point que je me suis fait peur... une peur paralysante, celle de devenir comme eux,''Ceux d'En Haut''. A cause de ça j'ai bien faillis abandonner, tout laisser la et me refermer sur moi même. Mais heureusement que j'avais Harry, il savait toujours quoi faire dans les pires moments... Je lui serais toujours reconnaissante de ça.
Je me suis toujours demandé d'où lui venait cette force, même le jours ou le gouvernement est venu chercher son frère,il était resté de marbre, ni heureux, ni triste, Seulement inexpressif. Son visage ressemblait a un masque en acier. Pourtant tout le monde sais bien qu'il adorait son grand frère, et quand je lui ai demander il m'a seulement regarder et m'a dit :
« je ne fais rien Am, je suis juste peureux, promet moi que tu ne deviendra jamais comme moi. »
Je n'ai jamais osé lui demander plus de détails...
Ce jour là nous avons fini par marcher le long du lac sans prononcer un mot, c'était une vrai habitude entre nous deux, de profiter du silence... un silence qui voulait tout dire. C'est lui qui m'a remonter le moral a fond, puis cette vengeance a fini par se transformer en détermination. Je battais Harry dans tous les domaines, il m'accompagnait souvent chasser et pêcher, lui il revendait toutes ses prises sur le marcher puisqu'il avait encore ses parents a cette époque. Nous étions inséparables mais a l'entrée du collège nous avons finis par nous perdre de vue. Les garçons ne pouvaient pas aller dans les même écoles que les filles, même si le lycée devient mixte... nous avons tout arrêté et rompus beaucoup de belles promesses par la même occasion.
J'étais assez populaire auprès des garçons de la classe d'à coté, ce qui avait le don d'agacer les filles de ma classe, elle me détestaient toutes sauf Cléa, ma meilleure amie. Nous sommes vraiment deux contraires moi : grande,brune, mince aux yeux curieusement bleus, je ne suis pas vraiment spéciale et je n'ai pas vraiment beaucoup de formes non plus. Elle : gracieusement petite, les yeux verts, quelques taches de rousseurs se baladent sur son nez fin et ses cheveux blonds ondulent et ressemblent à des fils de soleils, ses grandes mains de pianiste remettent toujours en place sa mèche rebelle qui plonge devant ses yeux et cache la moitié de son visage.
Un jour le Gouvernement est venu chercher ses parents a elle aussi, elle ne l'a pas supporté et s'est interposée, il ont décidé de la punir, mais ne l'ont pas tuée il lui ont juste coupé les cheveux et pour une raison inexplicable sont partis rapidement avec ses parents sans lui laisser une seule égratignure...
Il ne reste pratiquement aucun adulte sans travail ici, ils sont tous partis a la guerre,le Gouvernement n'a laisser qu'un seul médecin dentiste, dix professeurs de collèges, quinze de lycée, deux ou trois juges et quelques policier mais rien de plus seuls les métiers les plus importants on réellement survécus a la guerre. Les rares personnes qui reviennent de la guerre trop vielles ou blessés pour etre sur le champs de bataille essayent un peu de restaurer quelques métiers artisanaux.
Chaque retrouvailles font chaud au cœur et même si personne de note famille n'est encore rentrée, le village fête ses moments avec un grand repas ou les anciens racontent au tous petits leurs périples et multiples aventures...

Aujourd'hui, je regarde le paysage à travers la vitre du bus, le temps grisâtre ne se décidera donc jamais a changer... La chauffeuse passe les musiques du moments mais personne ne les écoutes vraiment... Le bus passe d'abord devant les maisons de mon quartier, des maisons d'orphelins mal entretenues... Mais pourtant on peut être certain que ce quartier est familial et chaleureux. Les enfants les plus jeunes jouent sur la place tandis que les plus grands qui ne sont toujours pas en age d'aller au collège les surveillent. Ensuite comme chaque fois nous passons devant le quartier populaire, là ou résident le Gouvernement et ses lèches bottes.
Le bus est remplis mais personne ne se fatigue a parle ou faire du bruit, j'aperçois Cléa qui monte, elle vient vers moi, pose son sac au dessus de nous juste a coté du mien et s'assoie a coté de moi... C'est du vu et revu, chaque fois elle me dit bonjour et essaye de s'attacher le reste de cheveux que Ceux d'En Haut lui ont laissé.
Cette année d'ailleurs ses cheveux ont bien poussés, ils lui caressent les épaules a chaque fois qu'elle tourne un peu la tête,c'est vrai que cette coupe lui affine le visage, ça l'embellie... Toutes les filles lui envient ses cheveux, elle ne pensent qu'a plaire au garçons et a la ''mode'' enfin si on peut appeler ça une mode... C'est le Gouvernement qui a instauré ça pour nous enfoncer encore plus dans cette vie faite d'illusions, comme si on vivait tous normalement... Tout ça ne me plaît pas.
Cléa ayant fini de s'attacher les cheveux commence a parler :
-J'imagine que tes vacances ne doivent pas avoir beaucoup changée depuis les derrières années ...
-Ouais, j'ai vus Harry... on a pas vraiment parler il était trop occuper a embrasser sa nouvelle-copine-miss-mini-jupe a pleine bouche. Si tu veux savoir il n'avait pas l'air de s'intéresser a moi. S'il se rappelait seulement de mon nom je crois que ce serais un vrai miracle...
Cléa me regarde droit dans les yeux et pose ses deux mains sur mes épaules avant de continuer :
-Moi je ne crois pas ! Harry est peut être idiot mais pas aveugle...Même après six ans, ce que vous avez vécus tous les deux ça ne s'oublie pas comme ça !
Je souris et l'embrasse sur le front :
-Si c'est toi qui le dit alors ça ne fait aucun doutes...
C'est fou comme elle sais toujours quoi dire quand il faut me remonter le moral. Sans elle je n'imagine même pas ce que je serais devenue.
Le lycée n'est plus très loin maintenant et on peut même apercevoir le toit vert de établissement. Le bus s'arrête brusquement me projetant hors de mon siège. La chauffeuse ouvre les portes du bus et on peut entendre les protestations du peuple avec non loin le son des sirènes de la police... Une manifestation. Tout le monde est habitué maintenant, le règlement dit que dans cette situation nous devons prendre nos sacs dans le calme et sortir du bus pour continuer le chemin a pied sans même regarder vers la manifestation. C'est ce que la plupart font, les autres ne respectent pas les règles...
Après dix bonnes minutes de marche nous arrivons enfin devant devant la porte du lycée, et cette même sensation désagréable que l'on aurait avant d'entrer dans une cage remplie de scorpions revint a la charge. Cléa doit ressentir la même chose puisque nous nous regardons d'un air entendu avant de nous placer devant la porte. Après une avoir pris une grande inspiration, nous rentrons en même temps la boule au ventre.


Pièces jointes:
large (1).jpg
large (1).jpg [ 59.47 Kio | Consulté 2654 fois ]
Haut
  Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Voilà.. J’écris un livre et j'ai besoin d'avis :$..
Nouveau messagePublié: 18 Oct 2014, 13:10 
Hors-ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Juin 2012, 11:51
Messages: 2649
Localisation: Dans un monde sans guerres, en paix
Âge: 19
Il est bien ton premier chapitre, il y a quelques fautes mais sinon c'est pas mal écrit, bonne continuation ! ... et au plaisir de te lire ! :)

------
" Quand vous échouez, recommencez encore et encore jusqu'à y arriver, ce n'est pas parce que vous ratez une fois que vous raterez toute votre vie. "

" Pose tes pieds l'un après l'autre, garde des yeux ton objectif, et ne laisse rien ni personne t'en détourner. "


Haut
  Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Voilà.. J’écris un livre et j'ai besoin d'avis :$..
Nouveau messagePublié: 02 Nov 2014, 02:54 
Hors-ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 31 Août 2013, 16:49
Messages: 2492
Localisation: Sur la Tour Eiffel, dans une société où les préjugés dominent la réalité
Âge: 18
Alors alors... :D
J'aime bien l'histoire! Elle me paraît intéressante ^^
Bon en échange, il y a quelques défauts ^^' (rien de grave hein ;) )
1. Les fautes d'orthographe. Il faut faire attention car j'en ai repéré un peu partout ^^'
2. La mise en page: Essaie de faire des paragraphes, de les espacer. Parce que personnellement, j'ai du mal à me retrouver parfois dans l'histoire ^^' Essaie aussi d'utiliser des effets (italique, bold) pour certains mots, pensées, dialogues, c'est toi qui choisit ^^

Sinon, j'ai hâte pour la suite :) :D

------
________________________________Missing person's in the window
_______________________________________Staring at me
__________________________________Saying things I can't hear
_______________________________A missing person's in the window
_______________________________________Staring at me
_________________________________Haven't seen them in years
____________________________________________


Haut
  Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Voilà.. J’écris un livre et j'ai besoin d'avis :$..
Nouveau messagePublié: 24 Nov 2014, 21:28 
Hors-ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Mai 2014, 19:04
Messages: 4336
Localisation: Lost in the Hell
Âge: 18
J'aime beaucoup !

Comme ont dit mes VDD, les critiques qu'on peut faire :

-les fautes d'orthographe, fais attention, y'en a pas mal
-la mise en page (dialogues & paragraphes essentiellement)

Et je rajoute un truc :
-trop de répétitions... utilise un dictionnaire de synonymes ou tout simplement Internet, mais c'est pénible de lire 20 fois les mêmes mots. ;)

Bon courage pour la suite que j'attends avec impatience ! :)

------
Comment tu peux penser que tu tiens à moi si moi-même j'y tiens pas ? Pourquoi tu dis que tu m'aimes alors que moi-même j'me déteste ? Pourquoi t'es là, pourquoi tu restes ?
11.05.15 Alex ♥


Haut
  Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Voilà.. J’écris un livre et j'ai besoin d'avis :$..
Nouveau messagePublié: 24 Nov 2014, 22:51 
Hors-ligne
Star
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 27 Oct 2014, 18:48
Messages: 457
Localisation: Dans ma campagne.
Âge: 18
J'adore l'histoire en général, mais tout comme mes VDD :

- Certaines fautes sont beaucoup gênantes. Quand par exemple tu mais "il entend et ils accrochent", tu met au début au singulier puis au pluriel. Si tu ne parles pas des même personnes il faut le préciser sinon, il faut que tu mettes tout soit au pluriel soit au singulier.

- La mise en page n'est pas super... Quand il y a un dialogue, met le en avant en respectant la mise en page. Ou encore, fais des paragraphes. Ça sera plus clair et plus simple pour nous de te lire.

- Trouve des synonymes. C'est agaçant de trouver cinq fois "ils" ou "le Gouvernement" sur la même ligne... A la place de "ils", n'hésite pas à mettre des noms, prénoms etc...

Bonne continuation ;D

------
L'Єяяєυя est нuмαιиє.
Stay strong princess.
140415


Haut
  Envoyer un message privé  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Sauter vers:  
cron
So-Pretty.fr - Tous droits réservés - 2011
Accès Admin