* Connexion  * FAQ    * Rechercher   * Membres



Nom d’utilisateur:
Mot de passe:

Remember





Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Des choses à dire, des confidences à vous offrir.
Nouveau messagePublié: 04 Mars 2015, 16:47 
Hors-ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Fév 2014, 18:05
Messages: 2410
Localisation: Dans les bois
Âge: 19
Salut les filles, j'ai besoin de m'ouvrir à vous car j'en ai marre. J'ai tenté pendant un petit temps de faire croire à ceux qui m'entourent que j'allais bien, mais d'une part c'est faux, et de l'autre je n'arrive jamais à cacher mon véritable état d'esprit (ce qui est, selon moi, une faiblesse puisque je pollue les autres avec ma négativité... Bref).

Depuis le début de mon adolescence environ, je me suis toujours sentie à part, mais j'essayais de ne pas y penser car tout ce que j'ai toujours voulu c'est être NOR-MALE. Mais maintenant que je suis au lycée, je commence à déborder, j'ai atteint mon seuil de tolérance maximale. Je ne me sens pas normale, différente. Je suis très sensible aux émotions (les miennes et celles des autres), aux évènements également (je suis capable de fondre en larmes ou de piquer une crise car j'ai eu une mauvaise note), et je suis lente et perfectionniste au travail (j'aime que mes classeurs soient bien tenus, que les phrases soient bien calligraphiées, et il m'est déjà arrivé de recommencer une page entière car au dos il y avait 2 ratures.

Je n'ai pas l'impression d'avoir ma place dans ce monde (mais attention, quand je parle du monde je parle de la société, pas de la vie. Car j'AIME la vie, mais je déteste la société actuelle), et je ne peux en parler avec personne puisque sinon j'aurais le droit à « Consulte un psy » ou encore « Tu fais ta rebelle, c'est seulement la crise d'ado ! »...

Je fais des cours par correspondance depuis quelques années (car j'ai dû déménagée 7 ou 8 fois avec ma mère pour des soucis persos) et cette première année de lycée est particulièrement difficile. J'ai beaucoup de boulot que je dois faire en peu de temps + mes 6 semaines de stage et mon brevet en juin, de plus mon copain va commencer à travailler et je ne sais pas comment on vas faire. Sans compter que j'ai eu le MALHEUR de m'accorder les vacances scolaires (et que j'ai du commencer mon année en octobre car ils ont envoyés les manuels de cours en retard), bah je me retrouve totalement dépassée, et de sucroît dégoûtée.

Et le pire dans tout cela c'est que même si la faute vient de l'académie aussi, ils rejettent la faute sur moi en me disant que je devrais « Adopter un rythme de travail plus régulier », alors qu'il m'est arrivé plusieurs fois de travailler jusqu'à 1 h du matin ! Je n'y peux rien si je suis lente, c'est comme ça que j'arrive à apprendre moi, j'ai besoin d'un minimum de temps pour bien tenir mes cahiers et bien apprendre, mais non il faut toujours faire VITE. Toujours plus VITE.

Je ne veux pas passer ma vie à devoir travailler sans répis. Je veux bien travailler ET pouvoir souffler, faire des activités etc. Seulement je ne peux pas. Tenez prenons l'exemple de mon père : il travaille comme livreur dans une boite de visserie, il gagne un tout petit peu plus que le SMIC et pourtant, une fois les factures payées, il ne peut même pas s'acheter des fringues !! Il a les mêmes vêtements depuis des années, une veste et un pull qui sont troués...

Je ne veux pas de cette vie moi ! Je ne veux pas trimer pour finir mes études, tout ça pour que direct après être sortie de l'école on me dise qu'il faut que j'aille bosser, que je me crève à aller bosser avec seulement quelques ponts et deux vacances par an (noël et l'été), pour à la final arriver à la retraite et être blasée de la vie.

J'étais tellement euphorique au début de l'année, j'avais hâte de commencée à apprendre le métier que je veux, j'étais motivée. Mais on m'a vite fait redescendre brutalement sur terre. En gros pour réussir dans la vie il faut que tu sois rapide, que tu prennes pas de vacances, que tu étudies même le soir, et LA t'as des chances de réussir...

Bref, j'ai l'impression d'être la seule fille de mon âge à ne pas trouver ça normal, à ne pas réussir à « m'adapter » car « on y peut rien t'façon ». Nan, j'y arrive pas. J'y arrive pas parce que je me sens prise à la gorge, on me vole mon temps. J'ai envie d'apprendre moi, j'ai soif d'apprentissage, mais je n'ai pas le temps pour ça. Il faut que je bâcle beaucoup de choses car sinon j'aurais pas fini à la fin de l'année et j'aurais le droit à de « jolis » commentaires comme quoi je risque d'être en échec scolaire si ça continue.

J'ai l'impression d'être la seule fille qui pense plus à sa vie sentimentale et au bonheur en général, qu'à sa vie « pro ». J'ai l'impression d'être juste trop utopique.

Voilà. Vous savez tout les filles. Je m'excuse de vous polluer avec mes problèmes, mais j'avais besoin de m'exprimer. De dire véritablement ce qui se passe dans ma tête. De savoir si je ne suis véritablement pas normale, ou si je ne suis pas la seule.

Merci de m'avoir lue. ♥


Haut
  Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Des choses à dire, des confidences à vous offrir.
Nouveau messagePublié: 04 Mars 2015, 16:51 
Hors-ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Fév 2014, 18:05
Messages: 2410
Localisation: Dans les bois
Âge: 19
PS : je tenais à dire que (pour clouer le tout) je suis une personne qui beaucoup croit en l'amour (que ce soit aimer son conjoint ou ses amis et sa famille), et je me base beaucoup sur ça. Ce qui me fait dire aussi que j'ai l'impression d'être trop utopiste.


Haut
  Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Des choses à dire, des confidences à vous offrir.
Nouveau messagePublié: 04 Mars 2015, 19:07 
Hors-ligne
Mini Starlette
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Fév 2015, 13:50
Messages: 136
Localisation: Somewhere.
Âge: 19
Salut!
Ce que t'as écrit me donne des frissons tellement je m'identifie avec, moi aussi je suis une puta*n de perfectionniste et je te rassure t'es pas la seule à penser à tout ça!

D'ailleurs j'y pense souvent, je me dis "Que-est-ce que tu vas faire plus tard?" "Devenir une habitante de plus dans ce monde dans tout le monde ignore l'existence?" C'est peut-être con de penser ainsi, ça peut paraître égoïste, mais comme toi mes parents travaillent aussi tout deux dans l'agriculture, qu'il fasse 35 degrés ou 5 degrés ils sont là dehors à travailler pour moi, pour eux et j'ai pas envie d'être pareil de travailler dans de telles conditions et sans arrêt (même en été ils ont pas eu de vacances, qu'à Noel), j'aurais envie de d'un coup je sais pas, trouver un talent caché qui pourrait m'apporter pas mal d'agent!
J'ai envie de tellement de choses, voyager, faire d'activités différentes, mais avant tout je veux payer les quelques dettes de mes parents, les envoyer en vacances au Brésil (leur rêve), faire ma mère sauter en parachute, j'ai envie de leur donner du bonheur au moins une fois dans leur vie parce que c'est eu qui me nourrissent qui prennent soin de moi! On est une famille heureuse, on est humble et solitaire (je peux pas dire que je suis une personne malheureuse parce que je le suis pas) mais j'ai pas envie de mourir en étant "PERSONNE" sans avoir de vécu, sans avoir fait ce dont je rêve : voyager et apprendre grâce à ces voyages, j'ai juste envie de m'amuser pendant quelques années avec mes amis (rien que de savoir que dans 1 an quelque chacun va partir de son côté pour faire des études ça me rend triste) et puis après me poser et construire une famille!
Après comme toi depuis un certain moment je n'ai strictement plus rien à cirer de mon projet "pro" je me dis allez passe ton BAC, fait tout pour l'avoir et après on verra bien ce que tu deviendras!
La société d'aujourd'hui est tout de même INJUSTE, je vois des gens (certaines je précise pour ne pas vexer quelqu'un) elles ont besoin de rien faire dans la vie, qu'elles aient des bonnes notes ou pas?! Peu importe de toute façon elles viennent d'une famille riche, elle continueront le travail de leur parents et voilà!
Je sais pas mais moi j'essaye d'avoir le plus de bonnes notes possibles parce que je sais que quand mon père il voit des bonne notes il se dit "super, j'espère qu'elle obtiendra un bon métier pour ne pas se retrouver dans un métier comme le notre.." ils me le disent souvent et je m'y met tellement à fond que dès fois je fini par être méchante avec eux parce que j'ai pas le temps de tout faire! On nous demande trop de chose, comment sommes-nous censé allez en cours, faire tous les devoirs, étudier, être sociable, aider nos parents, dormir huit heure par nuit au même temps?! bah la réponse est simple, on peu pas, on est pas des robots, on nous charge trop, jusqu'au point où tu t'endors sur tes fiches quoi!

Après je me dis "Est-ce que tu te fais beaucoup d'illusions en espérant tout ça?" et d'un autre côté je me dis "Tu peut le faire!" mais la vie est comme ça, désolé si je ne t'ai pas beaucoup aidé, voire pas du tout mais voilà ton topic m'a permis de dire ce que j'avais sur le cœur et merci pour ça!

------
« Nothing is wrong if it makes you happy. »


Dernière édition par debbie le 04 Mars 2015, 19:51, édité 1 fois au total.

Haut
  Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Des choses à dire, des confidences à vous offrir.
Nouveau messagePublié: 04 Mars 2015, 19:44 
Hors-ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Fév 2014, 18:05
Messages: 2410
Localisation: Dans les bois
Âge: 19
Merci beaucoup pour ta réponse à laquelle je me suis identifiée, comme tu t'es identifiée à mon témoignage. C'est ça surtout qui me fait péter un plomb par moment, c'est que je vois mes parents dans la "misère" entre guillemets, qui comptent chaque sous en courses, qui grincent des dents à chaque facture, et je me rend compte que le parcours qu'on suit nous les jeunes c'est pour devenir comme nos parents, pour trimer jusqu'à la retraite.

Comme tu le dis si bien on est pas des robots, mais le programme qu'on doit suivre ressemble étonnamment à un programme scolaire de robots. Je n'ai rien contre ceux et celles qui réussissent à l'école, tant mieux pour eux, mais le soucis c'est que si on est pas comme eux on est pointé du doigt, mis à l'écart et on galère dans la vie.

Mais je pense que pour que de bonnes choses nous arrivent, il faut avoir de bonnes pensées et se persuader (malgré tout) qu'on VA réussir, et que la "normalité" n'est qu'une invention pour pousser à la compétitivité entre les individus (on jalouse telle ou telle personne car ELLE y arrive dans la vie et "pas nous") et ça c'est malsain.

Et puis je me dis qu'au pire, si vraiment je n'arrive plus à suivre, je redoublerais et puis c'est tout. Au moins ça permet de revoir là où on a bûché et de mieux faire. Courage à celles qui galèrent à l'école, ce n'est pas une fatalité, malgré ce que l'on veut nous faire croire. Faut garder la pêche et faire le plus possible (tout en nous ménageant car je le répète ON EST PAS DES ROBOTS NOM DE ZEUS ! ^^).


Haut
  Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Des choses à dire, des confidences à vous offrir.
Nouveau messagePublié: 04 Mars 2015, 21:14 
Hors-ligne
Mini Starlette
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Fév 2015, 13:50
Messages: 136
Localisation: Somewhere.
Âge: 19
Ouais c'est pour ça que je veux changer ça, je veux leur montrer que j'ai réussi dans la vie, les aider et donner un bon futur à mes enfants (pas trop les gâté non plus) mais qu'on puisse avoir assez d'argent pour passer quelques vacances en été, histoire de les faire voyager!

Le pire c'est que pour certains profs c'est normal de nous donner tellement de truc, ils pensent qu'on a que leur matière à étudier alors que NON et ils refusent de comprendre ce qu'on leur dit! Et franchement les profs qui pointent du doigts parce qu'on est pas les meilleurs, eux, ils devraient pas être prof parce que ça ne fait que décourager les élèves (je parle pour moi)! On nous rabaisse en nous disant indirectement qu'on est des faibles!

Voilà tu as toute à fait raison, faut être sois même et essayer de réussir, tout donner pour ça! Il ne faut pas suivre les exploits des autres mais essayer de "créer" ton propre exploit!

Ouais il y a pas de honte à redoubler, si c'est pour ton mieux et pour ta réussite! :)

------
« Nothing is wrong if it makes you happy. »


Haut
  Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Des choses à dire, des confidences à vous offrir.
Nouveau messagePublié: 04 Mars 2015, 22:06 
Hors-ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 01 Jan 2015, 22:21
Messages: 1806
Localisation: En su brazos ♥♥
Ça m'a fait tellement plaisir de vous lire les filles ^^ !

Alors, pour être claire, je ne peux pas nier que ma famille est un peu "riche" , ils m'offrent tout ce que je veux, j'achète tout ce que je veux, je voyage où je veux( mais attention, je ne suis pas pourrie gâtée non plus :lol: ). Mais, ça c'est juste parce que je suis encore étudiante, je ne travaille pas donc pas de sources d'argents à part mes parents, je parle de maintenant. Mais, dès que j'aurais mes 18 ans, je veux apprendre à faire tout, toute seule, je vais essayer de travailler ( même si je n'ai pas besoin de ça), je veux apprendre à assumer mes responsabilités toute seule.

Pour les études, on a pas tous les même capacités , chacun comment il organise son temps pour bosser. Mais je tiens à te dire que ce n'est pas la fin du monde si tu redoubles ou tu échoues, au contraire c'est bien, tu auras la chance d'apprendre d'autres choses. L'essentiel, c'est que toi, tu dois travailler et faire tout ce qu'il faut pour réussir.

Je t'envoie pleins de courage :)

------
7-14 La más hermosa semana de mi vida ♥♥
Eres mi Todo ♥♥


Haut
  Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Des choses à dire, des confidences à vous offrir.
Nouveau messagePublié: 04 Mars 2015, 22:31 
Hors-ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 15 Déc 2012, 00:18
Messages: 3490
Âge: 26
♠ Paola ♠ a écrit:
Pour les études, on a pas tous les même capacités , chacun comment il organise son temps pour bosser. Mais je tiens à te dire que ce n'est pas la fin du monde si tu redoubles ou tu échoues, au contraire c'est bien, tu auras la chance d'apprendre d'autres choses. L'essentiel, c'est que toi, tu dois travailler et faire tout ce qu'il faut pour réussir.

Je suis d'accord avec ça ! C'est pas grave d'échouer, tant qu'on se relève derrière !

Bon à part ça moi je t'ai lu et j'avoue avoir du mal à m'identifier à toi, je me suis jamais sentie accablée par mes études, les devoirs etc. Après peut-être que le fait de faire par correspondance est plus difficile? En tout cas moi j'aurais jamais pu, il faut s'imposer soi-même un rythme et si on me pousse pas derrière moi je fous rien :lol:

Après pour le travail, la vie professionnelle, je te comprends, mes parents aussi galèrent, j'ai toujours voulu faire quelque chose de différent, faire quelque chose qui me plait. Avant quand je travaillais pas je me disais que ça allait être dur d'avoir 5 semaines de vacances par an, passer sa vie à bosser etc. Mais en fait le temps passe si vite au travail ! Du moment qu'on aime son métier, on y est bien, passer ma vie à travailler me dérange pas, c'est un métier que j'adore, et les 5 semaines de vacances? C'est bien assez je trouve ^^ J'espère t'avoir donner un peu d'espoir, une vie au travail n'est pas synonyme de déprime absolue, c'est enrichissant :mrgreen: (enfin après ça reste mon point de vue il y a peut-être des gens qui détestent travailler?! lol)


Haut
  Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Des choses à dire, des confidences à vous offrir.
Nouveau messagePublié: 04 Mars 2015, 23:34 
Hors-ligne
Mini Starlette
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Fév 2015, 13:50
Messages: 136
Localisation: Somewhere.
Âge: 19
Paola, moi aussi dans ce sujet là je peux pas me plaindre, vu que je suis fille unique, dès que je demande quelque chose à mes parents ils me le donnent (chaussures, vêtements, portable ou autre) à part les voyages bien sûr ahah même si chaque été je pars au Portugal et eux non!
Moi aussi ça m'a fait plaisir de lire ce que t'as écrit, comme quoi tout le monde n'est pas pareil et j'apprécie le fait que tu veuilles essayer de travailler et etc :)

Julie, Oui voilà, c'est un peu ce que j'essayais de dire, je veux trouver un travail que j'aime et qui pourrait aussi m'apporter pas mal d'argent! Parce que quand on aime un boulot, se lever plus tôt pour y aller est sûr des fois chiant mais tu aime ce que tu fais donc ça t'es égale! J'espère trouver ce métier :) (même si pour l'instant je me retrouve en première sans aucun projet)!

------
« Nothing is wrong if it makes you happy. »


Haut
  Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Des choses à dire, des confidences à vous offrir.
Nouveau messagePublié: 05 Mars 2015, 02:08 
Hors-ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 12 Fév 2014, 18:05
Messages: 2410
Localisation: Dans les bois
Âge: 19
Oui vous n'avez pas tort les filles, lorsqu'on aime son métier même si on doit se lever à 6h on y vas avec la pêche. :)

Ben les cours par correspondance c'est plus dur dans le sens où on doit gérer toute l'organisation, que ce soit des cours ou des devoirs, et dans le planning qu'on nous fourni ce n'est pas comme à l'école où c'est fait pour compter les vacances, le CNED lui ne compte pas les vacances scolaires (du moins pas au niveau lycée), ce qui fait que si on se permet de prendre des vacances, bah on se retrouve à la bourre dans le programme d'envoi des devoirs en fait.

Mais sinon ça reste bonne expérience je trouve. Certes il y a quelques points négatifs, c'est indéniable, mais ça m'a permis de pouvoir voyager avec ma mère (Italie et Allemagne, pour allez chez ma grand-mère et l'accompagner jusqu'au dernier jour..), et je suis quelqu'un qui (je ne sais pas quel moyen) arrive toujours à garder uniquement les BONS souvenirs en tête. Alors voilà voilà. ^^

J'ai parfois quelques petites baisses de régime (comme lorsque j'ai écrit ce topic), car on se sent vite dépassée par les cours par correspondance, il suffit de se laisser un peu trop aller et bim on en paie les conséquences. Il faut de l'auto-discipline tout simplement.


Haut
  Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Des choses à dire, des confidences à vous offrir.
Nouveau messagePublié: 02 Avr 2015, 11:23 
Hors-ligne
VIP
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 18 Déc 2014, 01:16
Messages: 702
Je me permet juste de remonter (un peu) le topic parce que je le trouve intéressant.

Je ne me reconnais pas sur ton parcours, parce que je n'ai pas eu de cours par correspondance, et que j'étais plus tête en l'air que rigoureuse et donc mauvaise élève malgré ma bonne volonté... Par contre comme toi, j'étais vraiment très lente, et ça, c'est vrai que "la société" n'aime pas les lents ! Et sur ça je me suis toujours sentie à part, en trop, pas normal, j'ai même pensé que j'étais plus débile que les autres...

Mais non, j'avais simplement une autre façon de fonctionner, une façon de voir les choses différentes, j'abordais certains apprentissage sous un autre angle que les autres et du coup je ne comprenais pas, car la scolarité n'accepte qu'une seule ligne de conduite... Alors qu'on peut prendre plusieurs chemins pour arriver à un même but, voir même ils seront complémentaires... Mais pour l'école, il "faut" faire comme ci ou comme ça parce qu'ils jugent que c'est le plus facile pour toi et le plus efficace.

Bref, les lents sont des raclures :lol: Et puis après, tout ces adultes qui te disent "faut bouger maintenant car une fois que tu travail c'est foutu", de + en +... C'est juste flippant. Et l'ironie c'est que pour bouger, faut de l'argent, donc faut travailler, mais en travaillant, on a plus de temps donc on a l'argent mais on peut pas bien bouger... Cercle infernal.

Pour moi seul un métier passion justifie un travail conséquent. Tu vois actuellement je suis en stage, je fais 35h par semaine, et mes horaires ça donne environ : 9h - 18h30, avec 20 bonnes minutes de trajet ça veut dire que j'ai une vie seulement de 19h à minuit, moins le temps de manger... Et pas plus tard car j'ai besoin de beaucoup dormir... Et encore, mon cycle de sommeil est tardif (si j'écoutais mon corps, mes horaires ça serait plutôt 12h - 21h car je suis une couche-tard lève-tard).

Et les week end, le dimanche tout est fermé, j'ai que mon samedi... Et pour peu que t'habites à la campagne c'est encore pire car tu comptes les trajets. Je relativise vachement aussi, parce que la France est l'un des pays où on travail le moins ! Mais je trouve que ça reste "contre nature". Si la société n'incitait pas à la consommation, si le coût de la vie était moindre, si la solidarité était évidente, si nous nous concentrions sur l'essentiel... Je pense qu'on travaillerait moins, et que certes on gagnerait pareil ou moins, mais qu'on aurait vachement moins de besoins, et donc qu'on vivrait mieux...

Bref, ça c'était ma vision utopiste du monde :mrgreen:


Haut
  Envoyer un message privé  
 
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Sauter vers:  
So-Pretty.fr - Tous droits réservés - 2011
Accès Admin